sentier2017D’agréables promenades à travers les sentiers de la commune…

Si de nombreux sentiers existaient par le passé sur l’ensemble du territoire communal, certains ont peu à peu disparu, la végétation reprenant le dessus. Depuis quelques années, sous l’impulsion du maire, Charles Scibetta, et de son adjointe déléguée au patrimoine et au tourisme, Françoise Couturier, la municipalité a entrepris un vaste programme de réhabilitation et d’aménagement des sentiers carrossois, soutenue et accompagnée dans cette démarche par le département des Alpes-Maritimes, dont l’une des compétences est justement la valorisation des itinéraires de randonnée et des sites dits remarquables.

Ainsi, cinq itinéraires de la commune sont aujourd’hui inscrits au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) et figurent sur la série cartographique « Top 25 » (voir fiches descriptives). Parmi eux, on trouve bien entendu Les Balcons de Carros, qui a fait l’objet d’un grand projet d’aménagement et de valorisation et est inscrit depuis 2016 au guide Randoxygène Pays côtier. « L’actualisation des sentiers du PDIPR sur la commune s’est basée sur le projet que nous avons de relier les centres de vie communaux et les villages alentour par des liaisons piétonnes », explique Françoise Couturier. Car bien au-delà des sentiers départementaux, l’objectif est bel et bien dans les années à venir de redonner vie aux sentiers… communaux.

Le travail est colossal mais la volonté est bien présente. Il s’agira en effet de redéfinir ces chemins, de les aménager, puis de les baliser (dans une couleur différente des sentiers départementaux) et enfin de les flécher. Le but serait d’en réaliser quatre ou cinq dès 2018. « Mais pour cela, nous avons besoin de l’aide de la population et notamment des amoureux de la nature et de la randonnée, précise l’adjointe. Il existe des clubs tels que Carros Rando ou la Roue d’or carrossoise. Les avis et les conseils de ces habitués de la randonnée sont très importants pour avancer. Car nous avons répertorié certains chemins mais peut-être en existe-t-il d’autres. » 



Promenade du pont de la Lune

Courte et jolie promenade jusqu’au pont de la Lune qui enjambe un magnifique petit cours d’eau, en amont des vestiges du vieux moulin du Gabeyré aujourd’hui en ruine. La descente au site du pont de la Lune, restauré en 2016 par le conseil départemental des Alpes-Maritimes, est recommandée et conseillée lors des fortes chaleurs d’été. Frais et ombragé, ce lieu privilégié offre en effet nombre de contrastes entre la partie supérieure du circuit proche du village et les vallons sauvages et boisés qui le bordent. Attention : la visite de la ruine du moulin est interdite car celle-ci peut s’avérer dangereuse.

Durée de la randonnée : 1h30 à 2h
Distance : 2,5 km
Dénivelée : +200m / -200m
Niveau : facile
Cartographie : Vallée de l’Estéron/Loup
(Top 25 n° 3642 ET)


Les Balcons de Carros

Tout en haut du village de Carros, le canal de la Gravière constitue un objectif idéal de randonnée pour une découverte exhaustive de la plaine du Var et du massif du Mercantour. Ce balcon secret, suspendu au-dessus de la rive droite du Var, présente une dénivelée faible au regard de l’intérêt du parcours et de la qualité du panorama qui offre un des points les plus favorables à un inventaire détaillé de tous les sommets de la crête frontalière. Agréable à parcourir, le circuit proposé révèle aux randonneurs, dans cet adret ensoleillé, un patrimoine sur l’eau, qui atteste d’une utilisation ancestrale avec notamment le lavoir de la Foux construit en 1872 et le canal de la Gravière dont la source est captée sur la commune de Bézaudun-les-Alpes.


Durée de la randonnée : 2h30
Distance : 4,8 km
Dénivelée : +350m / -350m
Niveau : facile
Cartographie : Vallée de l’Estéron/Loup
(Top 25 n° 3642 ET)



Chapelle Saint-Sébastien

Promenade agréable en corniche au-dessus de la plaine du Var, le circuit proposé, comme celui du pont de la Lune, laisse apprécier la fraîcheur bienvenue du sousbois, même au plus fort de l’été. Le passage à la chapelle Saint-Sébastien précède un cheminement sur une croupe sous le quartier du Carrousset qui offre une vue exceptionnelle sur les environs, et notamment sur l’immense plaine du Var. À l’aplomb de l’itinéraire, le village de Carros domine véritablement la vallée et dévoile son harmonieuse architecture circulaire qui traduit, outre l’intérêt défensif, le souci d’esthétique des bâtisseurs de l’époque.

Durée de la randonnée : 2h30
Distance : 5,5 km
Dénivelée : +420m / -420m
Niveau : facile
Cartographie : Vallée de l’Estéron/Loup
(Top 25 n° 3642 ET)



Carros village

Tout en étant souvent proche de la route, ce parcours ombragé n’en est pas moins très agréable pour se rendre à Carros village et en revenir par un chemin différent. Magnifique village médiéval, organisé autour de son château du XIIe siècle, Carros a su garder toute son architecture traditionnelle pour offrir aux visiteurs et aux historiens un patrimoine historique remarquable à la fois dans le village et aux alentours avec de nombreux vestiges de l’Antiquité, du Moyen-Âge, des périodes modernes et contemporaines. Sur la place du Puy, la visite de la table d’orientation implantée à proximité de l’ancien moulin à vent qui porte le nom de son constructeur « Briquet », ouvre un panorama splendide de la plaine du Var jusqu’aux sommets du Mercantour.

Durée de la randonnée : 3h
Distance : 7 km
Dénivelée : +400m / -400m
Niveau : moyen
Cartographie : Vallée de l’Estéron/Loup
(Top 25 n° 3642 ET)


Le sommet du Broc

Du sommet du Broc, rien ne gêne le regard sur le Mont Vial, le massif du Mercantour, la confluence de l’Estéron avec le Var et, plus à l’Est, sur l’ensemble des collines de Nice. Le panorama qu’il offre, une fois parvenu au bout de cette randonnée, sublimera aussitôt la fatigue de la montée par la piste et la traversée du superbe plateau calcaire rayé par le passage des lignes haute-tension. Tout au long du parcours, on aura le privilège de réviser ses connaissances topographiques ; on remarquera notamment le contraste entre la densité de l’urbanisation côtière et les nombreux « clapas » (tas de pierres), témoins d’une fréquentation audacieuse d’agriculteurs et des difficultés qu’ils rencontraient.

Durée de la randonnée : 3h30
Distance : 9 km
Dénivelée : +570m / -570m
Niveau : moyen
Cartographie : Vallée de l’Estéron/Loup
(Top 25 n° 3642 ET)