primagazDepuis des années, le dossier Primagaz représentait une véritable épine dans le pied pour les élus carrossois. Installé au coeur de la zone d’activités de la Grave, le dépôt de propane calibré à 189 tonnes était classé Seveso (1). Ce qui avait pour conséquence de « geler » un large périmètre de sécurité et empêchait jusqu’à présent le développement de ce site situé en parallèle de la zone industrielle et qui fait l’objet d’un projet de densification. « Le plan de prévention des risques technologiques aurait gelé toute activité sur 8 ha simplement à cause de la présence de Primagaz, explique Charles Scibetta, qui s’est battu depuis son élection pour le transfert du dépôt vers une autre commune ou sa réduction à 49 tonnes. Les travaux de sécurisation des habitations et des entreprises ou un départ de Primagaz auraient coûté près de 20M€. » Des travaux qu’il ne faudra donc pas entreprendre puisque le dépôt de propane va quitter Carros pour s’installer sur la commune de Malaussène. Il sera en outre réduit de 189 à 49 tonnes. Concernant les délais, Primagaz a désormais un an pour s’implanter sur son nouveau site et une année supplémentaire pour quitter celui de Carros. Dès lors, l’activité pourra se développer sur la zone de la Grave avec l’implantation et le développement de nouvelles entreprises et donc la création de nouveaux emplois, mais aussi des projets de services et d’accompagnement des entreprises. « C’est un vrai soulagement et une réelle satisfaction », conclut le maire.

(1) La directive Seveso identifie les sites industriels représentant des risques d’accidents majeurs afin d’y appliquer et/ou d’y maintenir un haut niveau de prévention.