Située dans la moyenne vallée du Var, entre mer et montagne, la ville de Carros propose aujourd'hui sur un espace géographique aux dimensions humaines, le témoignage de plus de 2000 ans d'histoire au travers d'un ensemble de sites historiques remarquables. Les premières traces historiques que nous avons d'une occupation humaine pérenne du site actuel de la commune remontent environ aux derniers siècles de l'âge du Fer, avec un habitat perché, appelé communément " pré-romain ", dont la période d'utilisation s'étend du VIème au Ier siècle avant J.-C.. Comme l'indiquent les nombreux témoignages épigraphiques, ce serait a priori durant l'Antiquité, et plus particulièrement avec la colonisation romaine, que la communauté va s'accroître, pour constituer de manière certaine au plus tard dès la seconde moitié du IIème siècle après J.-C., un pôle urbain relativement important : Carros de son nom latin "VICUS LAVARATENSIS".

Les relations avec la cité de Vence, bien connue par ailleurs, dont elle constitue une partie du territoire, sont nombreuses. Mais si les premières bases d'une chronologie de l'histoire carrossoise peuvent être jetées dès cette période, notre région n'échappe pourtant pas aux grandes lacunes documentaires qui apparaissent quasiment partout ailleurs pour toute la période dite du "Haut Moyen-Âge" (VIe-Xe siècles), et dans l'état actuel des recherches, ce n'est qu'au milieu de l'époque médiévale que nous reprenons contact avec notre passé. En effet, selon les dernières investigations archéologiques menées sur le territoire communal, une communauté chrétienne relativement importante semble être attestée dès les alentours de l'an mille s'inscrivant ainsi dans le premier réseau paroissial des Alpes Maritimes, bien avant l'apparition des paroisses dans chaque village.

Au XIIème siècle la présence du château qui domine toujours le village et la vallée du Var est attestée ; il est appelé "castrum Carrosi ". Il appartient à la seigneurie des Blacas. L'époque moderne nous apparaît de manière assez précise, surtout les XVIIème et XVIIIème siècles, tant au travers des documents d'archives que par les témoignages archéologiques livrés lors des campagnes de fouilles ou les évènements notables, comme les destructions dont celle de 1704 avec le sac du château par les troupes du duc de Savoie et sa libération par celles de Louis XIV la même année. En rive droite du Var, le village de Carros, qui faisait partie de l'arrondissement de Grasse, a toujours été territoire de Provence, et contrairement à beaucoup d'autres villages dans la même position géographique frontalière, il ne sera jamais intégré au comté de Nice.

En 1860, Carros rejoint le nouveau département des Alpes Maritimes et va connaître une immigration italienne durant le reste du XIXème siècle et le début du XXème, liée au développement des cultures maraîchères. 

À partir de 1968, une zone industrielle est aménagée sur la rive droite du Var et les années 70 verront naître sur la commune une ville nouvelle. Dès lors, la commune de Carros, totalisant aujourd'hui plus de 11.000 habitants, va vivre sur trois centres : Carros village centre historique autour de son château, Carros les Plans, cœur agricole et horticole, Carros ville pôle urbain.

Télécharger le dépliant patrimoine...

Le blason

Le blason de Carros daterait des XVIe – XVIIe siècle. Il s’agit de la représentation des deux tours cylindriques du château et de la 3ème tour qui se trouve à quelques mètres du château, à coté de l’église. Au  village, nous pouvons voir sur la façade de la maison de la République le blason et la devise de Carros.  Cette peinture murale est l’oeuvre de l’artiste carrossois Dominique Landucci.

La devise est constituée de 4  vers en provençal :

Lou perfum dou pais  -  Le parfum du pays
Melicous que noun sai  -  Mielleux que tu ne sais
Embaumo noste cor  -  Embaume notre cœur
E s’oublido jamai  -  Et ne s’oublie jamais