Du 22 au 24 septembre, la salle Juliette Gréco accueille la toute première édition des Rencontres de l’humour de Carros. Au programme : une rencontre avec le public, trois humoristes professionnels, un plateau des nouveaux talents, une scène ouverte ou encore un spectacle jeune public à destination des scolaires (jeudi 21 septembre). Cerise sur le gâteau : la marraine de cette première édition sera Noëlle Perna, notre célèbre « Mado la Niçoise ». Alors, n’hésitez pas à vous rendre à la salle Juliette Gréco du 22 au 24 septembre. Vous devriez passer un très bon moment et vos zygomatiques devraient être mis à rude épreuve !

Thierry Garcia :
« Profession : voleur d'identité »
Arrivé sur la pointe des pieds, presque timide, Thierry Garcia est devenu en quelques mois un des piliers des Guignols de l’info sur Canal+. Mais plus encore que derrière des marionnettes, Thierry donne sa pleine mesure sur scène car c’est avant tout
un homme de spectacle. Généreux, émouvant, pitre, surdoué de la chanson, il n’a pas son égal pour nous raconter des histoires, mais des histoires de gens célèbres. Thierry Garcia est caméléon, polymorphe, voleur d’identités. C’est un imitateur dont on reconnaît les personnages avant qu’il ne parle, sans aucun accessoire, comme si sa silhouette et son visage ne lui
appartenaient pas complètement !

Laurent Febvay :
« Je comprends pas ! »
L’artiste passe avec aisance de son enfance dans les quartiers, avec des anecdotes que seul lui peut vous raconter, à la prise directe avec l’actualité. Tonique à la limite de l’explosif, Laurent Febvay va vous transporter dans son univers avec ce spectacle interactif.

STAN :
« Quelque chose en nous de De Vinci »
L’humour de l’art ponctué de poésie. Stan part à la conquête de sa propre liberté et trace sa route. Il est atypique, bizarre, danseur, diseur et incarne tout ce qui lui passe à l’esprit. Dans sa folie douce, il comprend ce que ressentent la Joconde et les femmes enceintes.
L’empathie chez lui n’est pas un vain mot, c’est une façon de vivre. Ce qui bouillonnait en lui a trouvé sa place sur une scène de théâtre. Un des rares endroits où ce qui nous plombe peut devenir de l’or.