Avoir 100 ans est un cadeau de la vie.
N’hésitez pas à vous faire connaître.

Le centre communal d’action sociale (CCAS) est un établissement public communal présidé par Charles SCIBETTA, et dont le vice-président est l’adjoint au logement, aux affaires sociales et à la solidarité, Jean CAVALLARO. Le CCAS est géré par un conseil d’administration, il a un budget propre et se réunit une fois par mois.

Ce conseil d’administration est composé de membres élus et de membres nommés sur la base du volontariat et issus du milieu associatif.

Christine Paglione, directrice du CCAS et assistante sociale, s'occupe des personnes isolées de la commune. L'équipe est composée de 4 agents administratifs et de 17 agents sociaux. Les agents sociaux interviennent chez les personnes âgées et/ou handicapées de la commune de 8h à 17h30 et le week end par roulement.

Centre communal d’action sociale - 04 93 29 28 49 / 5 bis, bd de la Colle Belle / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La première des missions du CCAS est bien entendu l’accueil, l’écoute et l’accompagnement des personnes en difficulté. Cela passe parfois par des aides administratives ou financières, parfois par des services rendus, mais toujours par… de l’humain ! Car pour ces personnes qui ont besoin d’être accompagnées et dont certaines sont même isolées, l’équipe d’agents sociaux est aux petits soins. Par une présence, un geste, un sourire… À Carros, on met en outre un point d’honneur à gâter les aînés. Le programme d’activités et d’animations qui leur est consacré est particulièrement riche et diversifié, d’autant plus depuis que la commune bénéficie du programme des manifestations du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Si les missions du CCAS auprès des personnes âgées, isolées ou en difficulté sont nombreuses et variées, certaines sont venues s’ajouter ces dernières années, sous la houlette du maire, Charles Scibetta, et de son adjoint, Jean Cavallaro. L’une des priorités du mandat dans le domaine de la solidarité et du soutien aux seniors était en effet de renforcer les actions du CCAS dans ses missions d’aide sociale aux personnes qui en ont besoin. « Nous avons renouvelé et amélioré l’expérience du service de portage de repas au domicile de nos bénéficiaires, explique l’adjoint. Grâce à ce service, une cinquantaine de personnes se font livrer leur repas chez elles tous les jours sauf le dimanche. Cela concerne bien entendu des personnes qui éprouvent des difficultés à se déplacer, qui n’ont plus la force de préparer elles-mêmes leur repas ou qui sont très isolées. Ces repas sont confectionnés par l’ESAT (établissement et service d’aide par le travail) de Vence, qui fait travailler des personnes handicapées. Faire appel à ce prestataire, c’est aussi une façon pour nous de faire jouer la solidarité. » Une aide à domicile du CCAS effectue toutes les tournées de ce service de portage de repas afin d’assurer un suivi de ces bénéficiaires.

Autre action initiée par le CCAS : le service petit bricolage, petit jardinage. Deux agents sont affectés à ce dispositif qui propose d’aider les personnes âgées ou isolées à effectuer de petits travaux de la vie quotidienne. Les gros travaux ne sont bien entendu pas concernés mais il s’agit plutôt de changer une ampoule, accrocher un tableau, installer un rideau, voire tailler une haie.
Pendant huit mois, le CCAS a en outre bénéficié de l’apport de deux jeunes en mission de service civique. Plusieurs missions d’accompagnement leur ont été confiées, notamment pour aider les personnes âgées à faire leurs courses. Mais ils ont également eu un rôle à jouer pour s’assurer que tout allait bien pendant la période de fortes chaleurs, surtout pour les personnes isolées.