education

L’éducation au cœur du projet municipal
Après le sport et la culture, gros plan ce mois-ci sur l’éducation ! La direction de l’éducation regroupe cinq services : enfance, petite enfance, guichet unique, affaires scolaires, CAJIP – Accompagnement à la scolarité et la parentalité. Depuis 2014, avec le passage à la semaine des quatre jours et demi puis le retour à la semaine des quatre jours, la municipalité a su s’adapter et proposer les meilleures solutions et surtout les meilleures prestations aux enfants et aux parents. Malgré la baisse des dotations de l’État, la commune a toujours mis un point d’honneur à maintenir et même développer l’offre existante. À ce jour, l’éducation, avec quelques 200 agents municipaux dédiés, représente près de 43% du budget communal concernant les dépenses de personnel. Preuve, s’il en fallait, que l’éducation est au cœur du projet municipal. Les projets d’action école (PAE), le programme de réussite éducative (PRE) ou le CAJIP – Accompagnement à la scolarité et la parentalité ont par exemple été maintenus malgré le coût que leurs actions représentent pour la collectivité. Le projet éducatif territorial (PEDT), signé en 2014 et qui coordonne les actions éducatives, est à l’étude pour la période 2018-2021. Le contrat enfance jeunesse (CEJ) – véritable contrat d’objectifs et de cofinancement passé entre la ville et la caisse d’allocations familiales (Caf) – a lui aussi été signé pour la période 2016-2019 avec un maintien de la totalité de la programmation et un développement sur la petite enfance. Scolarité, activités périscolaires, actions en faveur de la jeunesse, implication des familles… Tout est mis en œuvre pour le meilleur épanouissement des enfants Carrossois ! Un grand merci à tout le personnel et à nos partenaires, notament à l’éducation nationale et la caisse d’allocations familiales.

 

.

Le PEDT...

Le PEDT pour coordonner les actions éducatives

pedt

Après un diagnostic de territoire établi en 2014, un projet éducatif territorial (PEDT) a été signé pour la période 2014-2017 entre la ville de Carros, l’Éducation nationale et la caisse d’allocations familiales (Caf). Celui-ci peut être défini comme un document de coordination permettant d’harmoniser les différentes ressources pédagogiques du territoire et de garantir la continuité éducative entre les temps scolaires et les temps de loisirs éducatifs organisés sur la commune. Dans le PEDT, l’enfant puis le jeune est pris en compte dans son système éducatif de 0 à 18 ans. Les orientations sont définies par un comité de pilotage composé des différents partenaires, qui veillent également à la cohérence des projets. Avec le retour à la semaine de quatre jours, un nouveau document couvrant la période 2018-2021 vient d’être présenté à l’État et à la Caf pour validation. Il s’articule autour de huit objectifs stratégiques dont : la sécurité physique et affective des enfants, les conditions d’hygiène et de vie dans les établissements d’accueil, l’approche bien traitante (volet famille-parentalité), le développement du mieux manger et la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’accès et l’éducation à la culture artistique, aux sports, aux sciences, à l’environnement et aux nouvelles technologies…
Chaque année et pour chaque projet, ces objectifs sont traduits en objectifs opérationnels sur la base des besoins des enfants en fonction de leur âge et des supports d’activité utilisés. Dans le PEDT, la question des troubles de santé est également abordée. La commune cherche en effet de nouvelles offres plus adaptées aux besoins des enfants et des jeunes touchés notamment par le handicap.

 

Bienveillance...

Bienveillance aussi avec les familles

bienveillance

Comité consultatif et commission des menus
Lorsqu’on parle éducation, il est impératif d’intégrer les familles à la réflexion.
La cellule familiale représente en effet un élément indispensable dans le projet éducatif. Dans cette perspective, la municipalité a rapidement pris la décision de créer des groupes de travail pour renforcer la démocratie participative. C’est notamment le cas du comité consultatif éducation, où élus, techniciens et parents d’élèves évoquent différents sujets liés à la scolarité et à l’éducation. Autre groupe de travail créé à l’initiative de la municipalité : la commission des menus.
Grâce à celle-ci, les parents peuvent participer aux discussions concernant la restauration scolaire et l’élaboration des menus. Moyennant l’achat d’un ticket et d’une réservation au guichet unique, les parents ont en outre la possibilité de manger à l’école de leur enfant pour mieux se rendre compte du service rendu, tant au niveau du repas fourni que de l’organisation et de l’animation. Parallèlement, les parents d’élèves désireux de s’investir peuvent toujours intégrer la caisse des écoles, se présenter aux élections pour devenir représentant des parents d’élèves ou devenir membre d’une association de parents.

Des coupons d’aide revus à la hausse

Pour éviter que l’aspect financier soit un frein trop important à la pratique sportive ou culturelle, la municipalité a décidé d’augmenter le niveau de l’aide accordée aux familles via les coupons sports, loisirs, culture. Le montant maximum de ce « coup de pouce » municipal était auparavant de 55 €. Il est désormais de 70 € (sous conditions de ressources).

Révision des tarifs du périscolaire
Sur la même logique, la tarification des activités périscolaires a été revue.
L’objectif : limiter l’écart jugé trop important entre les familles qui payent le plus et celles qui payent le moins. Cette refonte a également permis une meilleure équité.


Beaucoup...

Beaucoup d’actualités et de nouveautés dans les écoles…

scolarite

Le passage à la semaine de 4,5 jours… et le retour à la semaine de 4 jours !
Malgré la volonté farouche de Charles Scibetta et de son conseil municipal de s’opposer à la réforme des rythmes scolaires, la loi a imposé le passage à une semaine scolaire organisée sur quatre jours et demi à la rentrée 2014. Dans ce contexte contraint, la municipalité et la direction de l’éducation ont su s’adapter très rapidement et surtout proposer une offre satisfaisante aux familles dans un temps record. L’une des priorités était en effet d’offrir aux enfants des temps d’activités périscolaires (TAP) de qualité mais aussi, contrairement à ce qui s’est fait dans la majorité des communes, entièrement gratuits pour les parents ! Pendant trois ans, les écoliers ont donc bénéficié de ces TAP sans bourse déliée. Cette capacité d’adaptation, la direction de l’éducation en a à nouveau fait preuve lors de la rentrée 2017 lorsqu’a été décidé le retour à la semaine de quatre jours. Les prestations extrascolaires du mercredi se sont alors enrichies avec une formule à la journée mais aussi la création d’une prestation à la demi-journée, plébiscitée par un nombre conséquent de parents.

Une bonne gestion des effectifs scolaires

• La fermeture de Paul Éluard Si la fermeture de l’école Paul Éluard et sa transformation en espace collaboratif économique fut une décision difficile à prendre, elle aura été gérée de manière exemplaire, aussi bien par la ville que par l’Éducation nationale, notamment concernant la gestion de la répartition des effectifs et l’accueil des enfants dans une nouvelle école. Les souhaits des familles pour la réaffectation de leurs enfants (sur les écoles Jean Moulin, Boris Vian et Laurent Spinelli) ont été respectés à 100%. Deux classes supplémentaires ont ainsi été ouvertes dans ces trois établissements scolaires, renforçant la mixité sociale entre les quartiers de la ville. Une prestation de garderie gratuite de 10 minutes le matin et le soir a même été mise en œuvre pour faciliter l’organisation des familles ayant des fratries.
• En projet : création d’une nouvelle école et dédoublement des classes Avec le développement démographique au quartier des Plans, une nouvelle école va voir le jour à la rentrée 2020. L’école Simone Veil – dont le nom a déjà été voté en conseil municipal – sera située près des nouvelles constructions « Village Saint-Pierre » et « Park Saint-Estelle » au cœur des Plans de Carros. L’architecte vient tout juste d’être désigné.
Parallèlement, comme souhaité par le président de la République Emmanuel Macron et son ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, les classes de CP vont être dédoublées dans le réseau d’éducation prioritaire (Rep) à la rentrée prochaine, puis en 2019 pour les CE1. La ville va assurer le réaménagement nécessaire.

L’informatique à l’école
Afin de permettre aux plus jeunes d’avoir accès aux nouvelles technologies dans le cadre scolaire, les écoles maternelles ont progressivement été équipées de tablettes numériques depuis le début du mandat. Elles ont bien entendu un but pédagogique et permettent aux enseignants de travailler sur des outils modernes, qui font aujourd’hui partie du quotidien des enfants. Plus globalement, une charte informatique va être signée. Elle définira notamment le phasage des travaux d’informatisation des écoles, les règles de bonne conduite et de sécurité informatique, le rôle des enseignants et de la collectivité par rapport à l’outil informatique, etc.

Nouvelles orientations pour la restauration scolaire
Depuis la rentrée 2017, la municipalité s’est engagée pour trois ans avec un nouveau prestataire concernant la restauration scolaire. Le but est notamment de respecter un véritable cahier des charges en matière d’équilibre alimentaire et de qualité des aliments et de répondre ainsi à l’un des objectifs du PEDT : mieux manger et lutter contre le gaspillage alimentaire. Les principaux axes de ce nouveau marché sont les suivants : développement du bio dans les assiettes au moins 20% en moyenne des composants des repas, recours à des produits ayant un label de qualité , introduction de repas végétariens en plus des traditionnels repas à thème maintenus, respect des grammages recommandés. Le prestataire élabore les différents menus après validation par une diététicienne. Une commission technique en présence des élus et techniciens concernés mais également une commission composée de parents d’élèves se réunissent régulièrement pour évoquer les menus, voire proposer des ajustements afin que les enfants voient le contenu de leur assiette
s’améliorer et les poubelles de la cantine moins pleines.

Petite enfance

maison enfanceLe rez-de-jardin de la maison de l’enfance a ouvert ses portes !

La grande nouveauté de la rentrée 2017 dans le secteur de la petite enfance a été l’ouverture du rez-de-jardin de la maison de l’enfance.
Sur environ 400 m², cette extension est composée de trois salles d’activités, une salle de restauration, des dortoirs mais aussi un espace extérieur. Grâce à la concrétisation de ce projet, de nouvelles perspectives se sont ouvertes pour la petite enfance avec notamment la création d’une nouvelle prestation de halte-jeux (accueil à la demi-journée), le développement du réseau d’assistants maternels (Ram) mais aussi l’ouverture d’un accueil de loisirs maternels (en dehors des écoles) le mercredi et pendant les vacances scolaires.

 

 

 

 

Des actions...

bacheliersDes actions en faveur de la jeunesse

Cérémonie des nouveaux diplômés Afin de mettre à l’honneur les jeunes Carrossois qui réussissent, la municipalité a décidé d’organiser chaque année une cérémonie de récompense des nouveaux diplômés. Qu’ils aient obtenu un diplôme scolaire, universitaire ou professionnel, ils sont conviés à la salle Juliette Gréco à l’occasion d’une soirée conviviale. Le maire et les élus les félicitent officiellement et leur remettent un présent.
Les bacheliers avec mentions Bien et Très bien ont en outre droit à une récompense financière de la part de la collectivité.
Stage pratique BAFA à Carros Il s’agit d’un souhait du maire et de la municipalité. Tous les jeunes Carrossoises et Carrossois qui souhaitent passer leur Bafa (brevet d’aptitudes aux fonctions d’animateur) pour ensuite pouvoir encadrer des groupes d’enfants ont la possibilité de réaliser leur stage pratique sur la commune en tant que bénévoles au service municipal de l’enfance. Cette action est à destination des 17-25 ans.
Nouvelle commission socio-éducative Une commission socio-éducative pour les 16-25 ans a été mise en place dans le respect d’une charte déontologique. Elle a pour principal objectif le repérage des jeunes en « errance ». Un travail en réseau est effectué avec différents partenaires pour établir un diagnostic global partagé de chacune des situations et trouver des solutions coordonnées appropriées aux besoins de ces jeunes.

 

La sécurisation...

securiteLa sécurisation des établissements comme priorité

Depuis la terrible série d’attentats perpétrés en France et suite à la mise en place du plan Vigipirate renforcé, les écoles de la commune ainsi que la Maison de l’enfance ont tout naturellement fait l’objet de travaux de sécurisation. Des visiophones ont ainsi été installés dans tous les établissements, qui ont également été équipés de barreaudage aux fenêtres. La phase 2 est actuellement à l’étude. Un plan d’action a été établi et sera mis en œuvre sur les deux prochaines années scolaires.

 

 

 

 

 

L’éducation...

L’éducation à l’environnement à travers… les coccinelles !

coccinellesDans le cadre des actions d’éducation à l’environnement prônées dans le projet éducatif territorial (PEDT), la ville de Carros a décidé de lancer un projet autour des coccinelles avec les enfants des accueils collectifs de mineurs (ACM). Encadrés par la correspondante environnement du service municipal de l’enfance, ils sont sensibilisés aux différents aspects de l’écocitoyenneté et du développement durable. Le projet « coccinelles » se décline en une série d’actions destinées à faire de Carros une terre d’accueil pour ces sympathiques coléoptères qui ont la particularité de dévorer les pucerons et donc de permettre de limiter les traitements chimiques tels que pesticides et insecticides. Différents projets ont donc été entrepris : construction d’un hôtel à insectes, plantation de fèves et de rosiers, étude des coccinelles et de leur métamorphose…
Autant d’actions que les enfants prennent particulièrement à cœur !