nuitvilla

La municipalité développe une forte politique sociale et culturelle qui se trouve renforcée par de nombreux établissements publics mis à disposition des Carrossoises et des Carrossois : le centre international d’art contemporain (Ciac), la médiathèque André Verdet, la salle Juliette Gréco, le forum Jacques Prévert et l’amphithéâtre de la villa Barbary.
En 2014, la direction des affaires culturelles de la ville de Carros voit le jour. Elle aura pour mission l’organisation et la mise en œuvre de la politique culturelle impulsée par la nouvelle municipalité. De l’élaboration du projet culturel à la coordination des actions de la ville et des établissements publics culturels, cette nouvelle direction impulsera en outre de nombreuses manifestations, animations événementielles et dispositifs de médiation en direction des publics.
Riche d’équipements à vocation culturelle, Carros est également une ville peuplée d’acteurs associatifs et d’artistes aujourd’hui identifiés comme éléments majeurs du développement local grâce aux nombreuses actions menées.
C’est donc à partir de cette richesse culturelle existante qu’il s’agit de continuer à proposer une offre culturelle combinant exigence artistique et accès à la culture pour tous, que ce soit en termes de médiation, de politique tarifaire ou de recherche de publics.
Ainsi, dans le cadre de son projet culturel qui s’engage en faveur de la création et du droit à la culture pour tous, la ville de Carros souhaite poursuivre son travail autour des objectifs défendus par son projet culturel et l’initiative des actions et des projets développés entre 2014 et 2018.

Création...

Création d’une direction des affaires culturelles et de l’événementiel

Journeepatrimoine

C’est en 2014, sous la houlette de Charles Scibetta (maire) et Stéphane Revello (élu délégué à la culture et à l’événementiel) que la direction des affaires culturelles et de l’événementiel de Carros voit le jour. Il s’agissait là de l’une des priorités de la nouvelle municipalité en matière de politique culturelle. Non seulement garante et coordinatrice de la politique culturelle de la ville, la direction est composée de cinq services administrés en régie directe : le service culturel, le service événementiel, la salle Juliette Gréco, la médiathèque André Verdet et le Centre international d’art contemporain (Ciac). La direction est également en charge de la gestion de l’équipement culturel municipal : Ciac, médiathèque, salle Juliette Gréco et amphithéâtre Barbary.
Bien entendu, la direction des affaires culturelles travaille en collaboration quotidienne avec son élu de référence : Stéphane Revello.
L’une des premières missions de la direction, placée sous la responsabilité de la directrice de la culture Laurence Perez, fut de rédiger un projet culturel pour la période 2015-2020. Les valeurs d’accès à la culture pour tous, d’échanges, d’épanouissement personnel et la volonté de renforcement du lien social structurent ce projet culturel municipal et se traduisent par des objectifs, orientations et axes de travail.
Les deux principaux objectifs :
- Garantir l’accès à la culture pour tous
- Offrir des actions culturelles diversifiées et de qualité, prenant en compte les différentes formes d’expressions artistiques

Cinq orientations déclinées en axes de travail :

1. Proposer une offre culturelle diversifiée et de qualité pour tous les publics
- S’adresser au plus grand nombre, notamment aux personnes les plus éloignées de la culture et aux publics défavorisés et empêchés.
- Inscrire la culture comme vecteur du vivre ensemble et du lien social.
- Permettre l’accessibilité pour tous sur le plan économique et social (politique tarifaire, développement de la médiation).
- Encourager la diversité culturelle dans les projets (géographique et artistique).
- Poursuivre le développement de l’éducation artistique et culturelle.

2 . Inscrire la culture au centre de l’espace public et du développement local
- Développer les offres culturelles « hors les murs ».
- Impulser des temps forts fédérateurs (développer des collaborations avec les autres services, les associations, les autres communes…)
- Privilégier la participation du plus grand nombre au développement culturel et au maillage territorial.
- Favoriser des projets culturels en relation avec le monde de l’entreprise.


3. Partager et imaginer ensemble la culture à Carros
- Créer des conditions d’échanges avec les associations et la population pour impulser une implication dans la vie culturelle de Carros.
- Soutenir les projets culturels émergents et innovants.
- Développer des partenariats et des projets collaboratifs.


4. Encourager la créativité
- Favoriser la création et l’expression des artistes du territoire.
- Valoriser la place des artistes locaux sur le territoire et soutenir les projets émergents et les initiatives novatrices.
- Encourager, soutenir et accompagner les artistes émergents et les projets culturels scientifiques et technologiques.
- Développer des espaces de création, d’expression et de représentation.

5. Contribuer au rayonnement de la ville
- Promouvoir les artistes carrossois et les lieux culturels.
- Valoriser les grands projets qui contribuent à l’attractivité de la ville.
- Participer à la construction de l’image de la ville et faire de la culture un levier du développement touristique.

.


De nouvelles...

De nouvelles manifestations créées à l’initiative de la direction des affaires culturelles !

Musique sacre

L’ensemble des manifestationsculturelles – en majorité gratuites pour le public – gérées par la direction des affaires culturelles de la ville de Carros a rassemblé 16 522 spectateurs en 2017. Cette fréquentationprend en compte les événements suivants : Scènes émergentes, fête de la culture, fête de la musique, Nuits de la villa, Rencontres de l’humour, Science Tour, Automnales, festival de musique et de chants sacrés, cinéma. Il convient d’y ajouter le public présent aux événements organisés par la médiathèque André Verdet et le centre international d’art contemporain. Il est à noter que depuis 2014, la direction des affaires culturelles a donné naissance à quatre événements d’envergure, élargissant ainsi quantitativement et qualitativement son offre culturelle…

Les Scènes émergentes
Créées en 2014 à l’initiative de la municipalité, les Scènes émergentes ont pour objectif d’offrir la possibilité à des artistes émergents de se produire sur la scène de la salle Juliette Gréco. La ville met un point d’honneur à s’engager pour les artistes émergents locaux. Le champ artistique concerné est celui des musiques actuelles : chansons et variétés, jazz et musiques improvisées, musiques actuelles amplifiées (rock, rap, électro…), musiques traditionnelles et musiques du monde. La saison 2016-2017 a rassemblé 1 235 personnes. En 2018 la direction impulse une nouvelle édition qui se déroulera sur quatre jours, du 11 au 14 avril. Ce nouveau rendez-vous réunira concerts, showcases, résidences de création scénique et rencontres professionnelles. Une nouvelle dimension qui donnera à ce projet une perspective valorisant l’émergence, donnant également l’opportunité aux talents locaux d’être repérés par des professionnels et diffuseurs de la région. Ce projet s’inscrirait ainsi dans un réseau territorial d’artistes Lémergents en accueillant un événement musical qui répond à une tendance nationale de valorisation des artistes et des territoires.

Les Nuits de la villa
La période estivale est une période importante en termes d’animation et de culture. Les Nuits de la Villa présente chaque été une programmation attractive, variée et ouverte à tous, dans le cadre enchanteur de l’amphithéâtre de la villa Barbary. Ainsi, dans la continuité des Scènes émergentes, la ville de Carros met un point d’honneur à valoriser les jeunes artistes locaux au même titre que les artistes de renom. Les Nuits de la villa accueillent chaque année une étape du festival des mots et quatre soirées Estivales offertes par le conseil départemental des Alpes-Maritimes. Durant  l’été 2017, ce sont 14 spectacles gratuits qui se sont succédé à la villa Barbary. Ils ont attiré des locaux mais aussi des visiteurs et touristes. Le bilan de cette saison culturelle d’été présente des chiffres de fréquentation en hausse : plus de 5 400 spectateurs pour la dernière saison estivale.

Les rencontres de l’humour
Les rencontres de l’humour de Carros sont le fruit de la volonté d’aller encore plus loin dans la diversité de l’offre culturelle proposée par la commune. Dans le contexte actuel difficile, tant sur le plan social qu’économique, la ville de Carros a tenu à offrir au public une parenthèse de plaisir total avec des spectacles humoristiques de qualité et gratuits. Soucieux de faire valoir une certaine forme d’interactivité et toujours de laisser s’exprimer de nouveaux talents, la municipalité a également choisi de favoriser la découverte de jeunes humoristes émergents. Ces rencontres s’inscrivent également dans un projet formateur du spectateur de demain qui permet aux scolaires de la ville d’être sensibilisés au spectacle vivant et plus précisément à la comédie. Dans cette optique, le jeune public enrichit sa venue au spectacle par l’organisation de rencontres avec les artistes. En 2017, ce sont 1 190 spectateurs qui ont été touchés par l’action.

Festival de musique et de chants sacrés
Le principe de cet évènement est une suite de concerts de musique et de chants sacrés prenant place dans les différentes églises de Carros et proposant une programmation de grande qualité, susceptible d’attirer à la fois les Carrossois, les touristes et les passionnés de musique. Depuis 2016,grâce à sa programmation riche et internationale, son éclectisme et son accessibilité pour tous, le festival peut être reconnu comme une date majeure auprès du public et ainsi s’ancrer dans le paysage des festivals du département et de la région. Ce festival permet également le rassemblement autour de la grande musique et de la culture des publics locaux. En 2017 ce festival a rassemblé plus de 1 300 personnes.


Du nouveau...

Du nouveau à la médiathèque et au Ciac…

ciac

Déjà très active en termes d’animations, la MÉDIATHÈQUE ANDRÉ VERDET a multiplié les initiatives depuis la mise en place du projet culturel municipal.
Voici quelques-unes des actions entreprises depuis 2014 :
• Politique tarifaire préférentielle pour les Carrossois : alors qu’un tarif a été appliqué pour les « extérieurs » souhaitant prendre leur carte à la médiathèque, la gratuité a été maintenue pour les Carrossois.
• Création d’une section multimédia : dans le cadre de la réorganisation des espaces, une section spécifique consacrée aux contenus multimédia a été créée permettant en outre un meilleur conseil pour les usagers.
• Création du hall d’exposition : le vaste hall d’entrée de la médiathèque a été transformé en un espace d’exposition. Toute l’année, des expos ont donc lieu en lien direct avec un événement de la médiathèque ou un axe du projet culturel.
• Trois ou quatre mois autour de… : chaque année, un thème est choisi par la médiathèque et décliné sous forme d’expositions, de projections, 
de rencontres, de conférences, de débats, d’ateliers. En 2017, les arts traditionnels japonais ont été mis à l’honneur. En 2018, c’est au tour
de la photographie d’hier et d’aujourd’hui.

Concernant le CIAC, l’une des grandes priorités de la municipalité était de promouvoir davantage les artistes locaux. Tout en réaffirmant la vocation internationale du lieu, le maire avait indiqué, dès son arrivée à la tête de la commune, vouloir valoriser la richesse du tissu artistique carrossois. Une volonté qui s’est traduite dès 2015 avec l’organisation de l’exposition Carros territoire artistique, mettant en lumière les œuvres d’artistes vivant et travaillant à Carros. En 2016, l’exposition Un+Uno mettait à l’honneur 19 artistes de Carros et San Giustino dans le cadre du jumelage franco-italien entre les deux localités En 2017, l’expo-événement De l’ombre à la lumière était consacrée au peintre carrossois Octave Denis Victor Guillonnet, dont on célébrait le cinquantenaire de sa disparition. Enfin, l’exposition de ce début d’année 2018, Twins?, met en parallèle les œuvres de deux sœurs jumelles lituaniennes, Egle et Ieva Babilaité, dont l’une vit et travaille près de Carros.

En outre, le Ciac est depuis 2015 membre de BOTOX(S), réseau d’art contemporain Alpes & Riviera, qui fédère une trentaine de lieux engagés dans la production et la diffusion de l’art contemporain. En 2016, le Ciac a obtenu le label « État Qualité Tourisme » après un cycle de formations menées en partenariat avec le conseil départemental, des adaptations d’équipements et une validation par le système du « visiteur mystère ».

Mars 2017...

Mars 2017, le cinéma passe en régie municipale !

cinema

Outil incontournable de la politique culturelle de la ville de Carros, la salle Juliette Gréco est un espace culturel municipal dédié au spectacle vivant, au concert et, depuis 2005, à la projection de films. La salle Juliette Gréco se mue en salle de cinéma pour des projections bimensuelles (le 1er et 3e week-end de chaque mois).
Dotée d’un projecteur numérique, la salle permet des projections de qualité, parfois en 3D grâce aux lunettes actives rechargeables.
Depuis mars 2017, le cinéma a été repris en régie directe en renforçant et complétant l’offre.
L’offre culturelle cinématographique proposée par la commune souhaite répondre à des exigences de qualité de programmation impulsées par les objectifs de sa politique culturelle et affirmer une identité « art et essai » en visant les objectifs suivants :
• Développer une offre culturelle diversifiée et interculturelle autour du cinéma en proposant une programmation mixte, à la fois grand public et art et essai.
• Renforcer la spécificité culturelle et sociale afin de favoriser la notion de service public en matière de diffusion cinématographique.
• Développer des dispositifs d’éducation à l’image et des activités éducatives autour du cinéma.

Programmation de 10 séances par mois réparties sur deux week-ends :
Samedi, 17h30 Séance tout public / Événement Cinéactions
Samedi, 20h30 Séance grand public/grand spectacle
Dimanche, 10h30 Film d’animation pour enfants
Dimanche, 14h30 Comédie ou comédie dramatique grand public
Dimanche, 17h30 Film d’auteur en version originale sous-titrée
Accueil d’élèves dans le cadre des dispositifs d’éducation à l’image

 


2018-2020...

2018-2020 : priorité aux actions « jeune public » et au développement des partenariats

roulezcarros

Le 100% éducation artistique et culturelle
L’objectif du 100% éducation artistique et culturelle vise 100% des enfants de la commune afin qu’ils soient touchés par les trois dimensions que sont la pratique artistique, la
fréquentation des œuvres et la rencontre avec les artistes, l’acquisition de connaissances dans le domaine des arts et de la culture. Cette action conventionnée par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) doit permettre de réaffirmer le principe d’une politique artistique et culturelle fondée sur une offre culturelle et une offre de médiation adressée au jeune public validée par l’ensemble des signataires : la ville de Carros (direction des affaires culturelles et association Forum Jacques Prévert), la Drac et l’Éducation nationale.


Le projet
« Orchestre à l’école » Grâce à ce projet initié en 2017, des élèves de CM1 et CM2 de l’école Laurent Spinelli vont pouvoir apprendre à jouer de la clarinette, de la flûte traversière et du saxophone.
Cette initiative menée par le Conservatoire départemental de musique et soutenue par la ville de Carros et le mécène Veolia se décline sous la forme de cours de musique hebdomadaires spécifiques qui ont lieu tous les lundis pendant 1h30 dans les locaux du centre social La Passerelle.
À terme, l’un des objectifs sera de créer une « harmonie municipale » qui pourrait se produire à l’occasion de différentes manifestations telles que le 14 juillet.

Le soutien aux associations
Il se manifeste sous plusieurs formes.
L’une des nouveautés mises en place depuis 2014 a été l’instauration de critères pour l’attribution des subventions.
La diversité des publics visés, l’accessibilité tarifaire, la qualité des actions proposées, le rayonnement, la recherche de partenariats et de sources de financement diversifiées, l’implication dans les actions de cohésion sociale… sont autant de critères pris en compte lors du vote du montant de la subvention attribuée par la municipalité.
L’association Forum Jacques Prévert est subventionnée par la ville pour son projet associatif d’intérêt économique général dans le cadre d’une convention pluriannuelle d’objectifs. Suite au départ en retraite de sa directrice, un nouveau directeur a été nommé en octobre dernier. Parmi ses missions : impulser une nouvelle dynamique et développer les partenariats.